Musculation et Cross Training

soly SS

Cross training 

En cross-training l’objectif est de pousser les pratiquants afin qu’ils sortent de leur zone de confort. Ces activités réduisent tous les risques de maladies, car le corps, muscles et articulations se remettent à fonctionner comme elles le devraient.

Le cross-training, est essentiellement fonctionnel. Il s’oppose, dans le protocole d’entrainement, à la musculation analytique, qui subdivise le corps en différentes parties : biceps, pectoraux, quadriceps, fessiers etc…

Les mouvements en cross-training ne s’appuient pas sur des mouvements dits d’isolation mais plutôt globaux, « full body », visant à atteindre une forme athlétique générale.

On trouvera des mouvements fonctionnels comme se baisser, courir, sauter, se tourner, s’accroupir, tirer ou soulever.

On va travailler l’explosivité, la puissance, la détente, tous ces mouvements pouvant s’exécuter sous forme de circuit training mais toujours à une intensité élevée.

Ce travail s’effectue en respectant les capacités de chacun, en ayant toujours en tête que le but est de sortir de la zone de confort. Cette méthode de travail permet d’obtenir de meilleurs résultats que le classique footing.

L’ensemble des mouvements en cross-training sont dits poly-articulaires car ils font intervenir les muscles et les articulations dans plusieurs plans, contrairement (dans le protocole d’entrainement) à la musculation classique qui intervient généralement dans un seul plan.

Toutefois plusieurs mouvements de musculation sont utilisés en cross-training.

Musculation

La musculation c’est de l’entretien physique en salle et il s’agit « d’hygiène » physique. Musculation et cross-training sont en réalité complémentaires.

En effet il ne faut pas se limiter à la pratique exclusive d’une discipline, chacune apporte des bienfaits, mais utilisées de concert elles sont d’autant plus bénéfiques pour notre organisme.

La musculation utilisant des poids permet par exemple de densifier la structure osseuse, la rendant plus résistante.

  • Le cross-training peut s’aborder sans préparation, le coach veillera à adapter les exercices aux pratiquants, toutefois une préparation de type musculation en complément ou en parallèle peut être envisagée voire conseillée.
  • La musculation se pratique avec des poids adaptés aux capacités de chacun, mais utilise aussi les exercices au poids du corps, comme les pompes, les tractions avec barre ou avec sangles, les squats et même avec des poids de type kettlebell ou haltères.
  • Le fitness est subdivisé en plusieurs composantes, dont la musculation et le cross-training.

Toutefois la diversification est la clé de voûte du système, ne pas rester cloitré est essentiel pour un état de forme optimal et donc pour une bonne santé.

Sport-Santé ?

Les bienfaits de la musculation, du cross-training, du fonctional training sur la santé sont indéniables et prouvés par les nombreuses études scientifiques sérieuses.

L’activité physique dans son ensemble, réduit les risques de développer un nombre important de maux de notre époque. On pourra noter parmi eux :

  • l’anxiété,
  • l’athérosclérose,
  • les problèmes de dos et d’articulations,
  • certains cancers,
  • les maladies pulmonaires,
  • les maladies cardiovasculaires,
  • le diabète de type 2,
  • l’obésité,
  • l’hypertension artérielle ou l’ostéoporose.

Il s’agit là d’une liste non exhaustive de la limitation des risques de développer des maladies et maux de cette nature.

Le cross-training ainsi que la musculation sont essentiels pour lutter contre le phénomène de fonte musculaire. Il s’agit d’un processus physiologique commun à tous les individus, qui débute généralement à partir de 30 ans, et correspondant à une perte significative de masse musculaire, de force musculaire ainsi que de la diminution significative des performances physiques.

Plus tard, à partir de 50 ans, nos muscles subissent trois phénomènes simultanés et progressifs :

  • Diminution de 1% de la masse musculaire chaque année;

  • Augmentation simultanée de masse grasse ;

  • Diminution de la force musculaire ;

La diminution de la masse musculaire a un impact direct sur l’organisme ainsi que sur la qualité de vie des individus. Cette diminution du capital musculaire, se traduit par une faiblesse dans les mouvements fonctionnels quotidiens, par un ralentissement de la vitesse de marche, par des difficultés à se lever, ce qui entraine logiquement une augmentation des risques de chutes accidentelles et de blessures graves.

La sédentarité et l’inactivité accentuent davantage ces phénomènes qui deviennent systémiques et engendrent des dommages sur les articulations, le poids ou sur le système cardio-respiratoire.

Le tissu musculaire consommant énormément de glucose, la perte de masse musculaire favorise aussi l’apparition de « dysfonctionnements métaboliques » et le développement du diabète de type 2.

Toutefois associée à une nutrition saine, qui va de pair avec l’amélioration des performances globales des pratiquants, la musculation et le cross-training ainsi que toutes les activités de fitness associées deviennent des leviers essentiels d’amélioration de la santé.




Article précèdent

Hamburger aux cèpes

Article suivant

Bruschettas de figues

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, le web média Santé & Bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs...
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles #santedesiles
www.santedesiles.com // www.youtube.com/santedesiles