Huiles aux extraits de chanvre et bio

L’huile au CBD est tout simplement l’association d’huiles bio et d’extraits de chanvre (THC moins de 0,2% en France à 0,3% ailleurs), utilisée de plus en plus pour de nombreux bienfaits sur notre santé. Avec ses vertus multiples, elle pourrait bien devenir une nouvelle alliée bien-être, avec quelques petites précautions tout de même…

 

Les nombreux bienfaits et vertus multiples

Anti-inflammatoire et anti-anxiolytique, anti-psychotique ou anti-oxydant,… les huiles CBD ont toutes une gamme de produits déjà très utilisés et fabriquées par des marques de bien-être au naturel, avec une sécurité de qualité et de savoir-faire pour le consommateur.

Naturopathes, biologistes et chimistes travaillent auprès des meilleures marques référencées afin d’apporter une alternative aux soins courants médicamenteux, pour de nombreuses personnes allergiques ou aux troubles du métabolisme.

L’utilisation de ces huiles n’a aucun effet toxique majeur, mais comme tout médicament avoir des effets indésirables en cas de surdose tels, diarrhées, nausées, perte d’appétit, somnolence ou léthargie. Il est donc très important de prendre conseil auprès de médecins spécialisés dans les thérapies douces avant toute utilisation.   

Comment consommer les huiles et où en acheter ?

L’utilisation est très simple, quelques gouttes à mettre sous la langue pendant 30 à 60 secondes avant d’avaler afin de favoriser l’efficacité des substances. Un peu identique à la prise de granules dans l’homéopathie, les effets peuvent être immédiats pour certaines personnes ou inexistants à d’autres.

L’achat de dérivés aux extraits de chanvre n’est pas autorisé dans les pharmacies en France, malgré tout certaines enseignes sont établies depuis un certain temps (à peu près une centaine sur tout le territoire) et propose une large gamme de produits, avec bien sûr un conseil auprès du consommateur en boutique ou en ligne.  

Le plus de la rédac santé et bien-être

A savoir qu’en France, il n’est possible d’avoir une ordonnance que par un médecin spécialiste exerçant dans les centres anti-douleurs ou les centres experts en maladies (sclérose en plaque, cancers, sida…). Un médecin généraliste doit quant à lui, avant toute prescription, en avertir l’agence du médicament et attendre son accord. 

Source texte et photo : La rédac santé & bien-être / Agrilab




Article précèdent

Cookies du sportif

Article suivant

Business et sportifs

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, le web média Santé & Bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs...
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles #santedesiles
www.santedesiles.com // www.youtube.com/santedesiles