Ma technique pour faire mes ongles en gel chez moi !

Bonjour et bienvenu.e.s dans les nouveaux « Tutos at home » des web médias ! Pour ce 1er rendez-vous, je vais vous expliquer dans l’article et avec la vidéo, comment je procède pour faire mes ongles en gel chez moi. Sachez que je ne suis pas prothésiste ongulaire, mais une blogueuse pleine d’astuces !

 

Quelques petites infos… 

Une formation est tout de même recommandée pour faire les ongles en gel car il faut être conscient.e des différents risques comme par exemple : les infections ou mycoses de l’ongle, etc. Afin de les éviter, j’utilise le protocole que vous allez découvrir dans l’article depuis près de 2 ans et je n’ai jamais eu de problèmes (mais je le répète une formation est recommandée).

Surtout n’oubliez pas de toujours bien désinfecter vos mains, votre matériel ainsi que la surface où vous travaillez. Pour finir cette petite intro, je souligne ne pas utiliser de ponceuse. J’estime que pour un usage personnel, je n’en est pas l’utilité. De plus, c’est un appareil qui nécessite une formation, car on peut vite se blesser et provoquer des infections de l’ongle. Maintenant que l’aspect protocolaire et dit, passons aux explications de mes pauses en gel 🙂

Etape 1 : Désinfecter les ongles et le matériel

Avant toute chose, il faut bien prendre soin de désinfecter ses ongles et le matériel avec un produit désinfectant, que l’on peut trouver partout. Attention tout de même à ne pas utiliser de l’eau oxygénée ou de l’alcool à 90, c’est beaucoup trop agressif pour les ongles.

Etape 2 : Préparer l’ongle naturel

Il faut commencer par repousser vos cuticules, l’idéal est d’utiliser un repousse cuticules en métal, mais vous pouvez utiliser ceux en bois également. Certaines personnes coupe également leurs cuticules, mais personnellement je ne le fait pas. Par la suite il faut limer la surface de votre ongle naturel : utilisez une lime a grain très fin (180 ) par exemple.

Le but ici n’est pas de retirer de la matière, mais de matifier la plaque de votre ongle naturel afin que le gel adhère bien. Dans la vidéo je fait cette étape avec un bloc polissoir car je venais d’effectuer une dépose, mon ongle était donc déjà matifier. 

Pour une pause au chablon comme sur la vidéo, le mieux est de raccourcir votre ongle naturel afin d’avoir plus de facilité à poser le chablon.

Etape 3 : Nail prep et primer

Commencez par mettre un nail prep (déshydratant) sur votre ongle qui sert à matifier votre ongle, puis appliquez un primer : tout comme le déshydratant, le primer n’est pas obligatoire. Personnellement, j’applique les 2 afin de m’assurer que ma pause tiendra bien.

Etape 4 : Construire l’extension

Ici je vous explique comment je procède pour une pause avec un rallongement en chablon, il vous faudra donc le poser correctement : un chablon n’est pas très dur à poser, il faut juste procéder par étapes. Commencer par le décoller, vous pouvez décoller la pastille et la poser en dessous du chablon afin qu’il soit plus robuste.

Assurez vous que il soit bien placé en dessous de votre ongle : il ne faut surtout pas qu’il soit au dessus de l’ongle, ni qu’il y ai un espace entre le chablon et votre ongle naturel.

Il vous faudra ensuite vous assurer qu’il soit placé bien droit, car si il est trop sur le côté votre ongle ne sera pas droit. De même s’il est placé vers le bas ou vers le haut, votre ongle le sera lui aussi : si vous avez du mal à le placer, vous pouvez découper légèrement les extrémités sur les cotés de votre ongle afin qu’il s’emboite à la perfection.

Etape 5 : Application du gel

Appliquez une (très) fine couche de gel de base uniquement sur votre ongle naturel, puis catalysez-la sous la lampe. Le gel de base laissera une couche collante sur votre ongle, c’est normal : cette couche aide à ce que les prochains gels adhèrent bien vos ongles, ne la dégraissez donc pas.

Vous pouvez ensuite vous munir de votre gel de construction afin de faire votre rallongement. Dans la vidéo, j’ai utilisé un gel de construction coloré, mais vous pouvez très bien utiliser un transparent.

Pour procéder à votre rallongement, commencez par regarder votre chablon : généralement ils ont des repères sur le dessus. Cette étape vous aidera à faire en sorte que tous vos ongles soient à peu près de la même forme et longueur, cela vous fera gagner du temps lors du limage.

Commencez à créer votre rallongement de la forme souhaitée : ici j’ai opté pour une forme amande. Veillez bien à l’application du gel et à bien relier les côtés de vos ongles naturels au rallongement. Surtout faites bien attention à ce que le gel ne touche pas la peau. Sinon votre pause gel ne tiendra pas et vous aurez rapidement des décollements et des infiltrations.

Faites en sorte que la couche de gel au niveau de vos cuticules soit assez fine : si elle ne l’est pas cela créera par la suite un « escalier » au niveau de votre repousse.

Pour créer le bombé, il faut le placer au niveau de votre « zone de stress » : le bombé sert à ce que votre ongle ne casse pas au moindre choc. La zone de stress c’est la partie qui encaissera tous les chocs de votre ongle. Plus votre longueur est importante, plus votre bombé devra l’être. Il faudra donc que vers le milieu de votre ongle, il y ait plus de gel que sur les côtés et les cuticules.

Vous pouvez effectuer votre bombé en 1 ou plusieurs fois, comme vous le sentez et en fonction de la viscosité de votre gel : ici j’utilise un gel de construction a viscosité épaisse, mais pour un gel de viscosité fluide à moyenne, cela est beaucoup plus simple de procéder en plusieurs étapes. N’oubliez pas de bien catalyser les différentes étapes.

A savoir : les gels de construction colorés ont plus de mal à catalyser. Si vous en utilisez,  il faudra procéder en 2 (ou plusieurs) étapes pour faire votre rallongement. Commencer par mettre une couche plutôt fine de gel pour créer votre extension puis la catalyser et appliquer une seconde couche afin de créer votre bombé.

Dans la vidéo, j’ai fait le rallongement et le bombé en 1 seule étape :  il catalyse plutôt bien avec une viscosité épaisse, je le laisse 2 fois 120 secondes sous ma lampe, afin de m’assurer que tout soit bien fait.

Etape 6 : La mise en forme

Quand votre rallongement est créé ainsi que votre bombé, il vous faudra effectuer la mise en forme : commencer par dégraisser votre ongle car les gels de constructions laisse une couche grasse. Pour cela utiliser un « cleaner » ou un dissolvant sans acétone.

Quand votre construction est dégraissée vous pouvez procéder au limage : utilisez une lime à grain épais (j’utilise pour cette étape une lime à grain 100). Commencer par limer vos parallèles, c’est à dire les côtés de votre ongle. Pour une forme amande, veillez à tenir votre lime légèrement en dessous de l’ongle et à faire des gestes fluides. Il ne faut pas tenir votre lime droite, sinon vous n’obtiendrez pas l’effet arrondit sur les côtés.

Ensuite vous pouvez attaquez le limage près de vos cuticules : le mieux pour cette étape est d’utiliser une lime courbée, afin d’accéder à chaque recoin de vos ongles. La couche de gel au niveau de vos cuticules doit être assez fine, afin que lors de la repousse, la démarcation ne soit pas en « escalier ».

Une fois ces étapes faites, vous pouvez maintenant limer au niveau du bombé : pour cela, veillez bien à tenir votre lime toujours penchée afin de ne pas retirer trop de matière, sinon il vous faudra ré-appliquer du gel 🙁 

Lorsque vous serez satisfait.e de votre mise en forme, passez un coup de bloc polissoir sur toute la surface de votre ongle, afin d’effacer les coups de lime qui peuvent se voir. Le bloc polissoir vous permettra également de constater s’il n’y a aucuns « coups » sur votre ongle, si c’est le cas vous pouvez revenir avec votre lime corriger cela.

Etape 7 : Appliquer la couleur

Une fois que vous êtes content.e de la forme de votre ongle et qu’il est bien lisse (sans bosses), vous pouvez appliquer la couleur. Pensez à bien dépoussiérer votre ongle, sinon cela fera des « tâches » lors de l’application. Pour être sûr.e qu’il n’y a plus de poussière, passez un coup de coton imbibé de « cleaner ». 

Sur un rallongement en gel vous pouvez appliquer une couleurs en gel ou un vernis semi permanent : ici j’ai opté pour ce dernier. Pour que la couleur soit bien opaque, il faudra mettre 2 ou 3 couches (mais cela dépendra de votre couleur). Dans la vidéo, j’ai dû appliquer 3 couches car la couleur est assez claire et peu opaque.

Pareil que pour le gel, lors de l’application de la couleur, veillez à ne surtout pas toucher les peaux ou les cuticules, afin d’éviter des décollements. Si vous avez dépassé, vous pouvez (avant d’avoir catalysé la couleur), vous aider de votre repousse cuticules ou d’un bâtonnet de bois, afin de rectifier cela.

Pour ma part j’ai appliqué un petit strass en bas de mon ongle : pour le fixer j’ai placé a l’aide d’un bâtonner, une goutte d’un gel de construction transparent puis j’ai appliqué mon strass et j’ai catalysé.

Lorsque votre couleur est bien appliquée, ne dégraissez pas la couche collante et appliquez une finition : la finition servira à protéger votre couleur et à faire briller l’ongle. Bien « border » votre ongle à l’aide de la finition, idem sur le strass (c’est à dire passer légèrement le pinceau sur les coté de l’ongle).

Dans la vidéo j’utilise une finition sans résidus gras : c’est à dire que je n’ai pas besoin de la dégraisser par la suite, mais certaines finitions nécessitent d’être dégraissées, après les avoir catalysées.

Personnellement je catalyse ma finition 2 fois 120 secondes : j’ai remarqué que depuis que je fais cela elle reste brillante plus longtemps. Pour finir appliquez votre huile à cuticules afin de les hydrater, puis vous pouvez compléter avec une crème pour vos main et enfin… admirer le résultat 🙂

Texte / photo / vidéo : N.Martos 



Article précèdent

Covid-19, l'info santé

Article suivant

Choisir une conciergerie privée de luxe

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, vos Webmédias santé & bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs !
www.santedesiles.com / www.santedesiles.tv

Santé des Iles, le bien-être à l'état pur !
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles

Pas de commentaires

Laisser une réponse