Santé mentale : les Français prennent en main leur bien-être psychique

Durant le confinement, la santé mentale des Français s’est dégradée, avec une aggravation des états anxieux et de l’insomnie. Dans ce contexte qui reste anxiogène, les Français, conscients de l’importance de leur bien-être psychologique, se tournent massivement vers des psychothérapeutes, et plébiscitent les pratiques apaisantes, notamment le yoga. 

 

La psychothérapie, premier type de soin envisagé

Lorsqu’ils souhaitent à prendre soin de leur santé mentale, les Français recherchent en premier lieu un psychothérapeute (61 % des requêtes). Ce chiffre progresse par rapport aux années précédentes (on enregistrait 56% de requêtes en 2018). C’est en Auvergne-Rhône-Alpes que les psychothérapeutes sont les plus demandés, avec 67% des requêtes. Arrivent ensuite le conseiller conjugal (26 % des requêtes au plan national, 36% dans les Hauts-de-France) et le médiateur familial (13 %). C’est en Ile-de-France que ce service s’avère le plus fréquemment demandé, avec 18 % des requêtes.

Consulter un thérapeute, non en situation de crise, mais pour son bien-être : l’idée fait son chemin.

Si les Français recherchent de l’aide, c’est avant tout dans des contextes de dépression (33% des cas). Arrivent ensuite les problèmes d’anxiété (27%) et le deuil. Loin derrière, les difficultés professionnelles ne représentent que 6% des causes de consultation. Mais un nombre croissant de requêtes sont liées, non à une situation de crise, mais à un intérêt plus général pour le bien-être psychologique. Aujourd’hui, cette cause représente 20% des requêtes, contre 16% en 2018.

« Les résultats de notre étude montrent que les Français n’attendent plus de se sentir mal pour consulter ou pour pratiquer une activité apaisante. Cette attitude ouverte, préventive, pourrait refléter une évolution en profondeur de l’opinion. Et elle permet d’espérer que le travail des thérapeutes pourra s’exercer dans de meilleures conditions, et avec de plus grandes chances de succès », relève Marco Ogliengo, fondateur de ProntoPro.

Thérapies alternatives : le yoga devient la pratique préférée des Français, devant la méditation

Jusqu’en 2019, la méditation constituait la thérapie alternative favorite des Français. Aujourd’hui, c’est le yoga qui prend la première place, avec une très forte croissance des requêtes : elles sont passées de 14% du total en 2019 à 43% en 2020.

« Il s’agit d’un effet induit par le confinement. Durant cette période, la multiplication des cours en ligne a permis à des milliers de nouveaux adeptes de découvrir cette pratique, qui depuis s’est installée dans le quotidien d’un nombre croissant de Français ».

La méditation reste, de son côté, une valeur sûre, avec 29% des requêtes (46 % dans les Hauts-De-France, région la plus tournée vers cette pratique). Le coaching, quant à lui, totalise 28% des requêtes, et se révèle particulièrement demandé en NouvelleAquitaine.

Quel budget pour ces thérapies ?

Remboursées par certaines mutuelles, mais pas par la Sécurité Sociale, les consultations avec un psychothérapeute sont en général facturées à une centaine d’euros l’unité. Pour la méditation, le prix moyen d’une séance individuelle s’élève à 50 euros, et pour le yoga à 65 euros, avec des tarifs souvent dégressifs en fonction du nombre de séances. Le médiateur familial, enfin, s’il est conventionné, pratique des prix variables en fonction du revenu des patients, selon un barème établi par la CNAF.

Source texte et photo : ProntoPro / Pexels



Article précèdent

Day-Spa dans l'air du temps !

Article suivant

Charlotte aux framboises

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, le web média Santé & Bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs...
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles #santedesiles
www.santedesiles.com // www.youtube.com/santedesiles