La Posturologie, c’est quoi Dr Bricot ?

couv_posturologie_drbicot-santedesiles

La colonne vertébrale doit assurer des fonctions relativement contradictoires: être à la fois solide et mobile.

L’ensemble (ossature, disques intervertébraux, ligaments, musculature de soutien) doit fonctionner de manière parfaitement coordonnée. C’est le système tonique postural qui le permet. Lorsqu’un élément de ce système est altéré et qu’un déséquilibre s’installe, des douleurs peuvent apparaître.

Mal au dos, mal du siècle 

  • -47,6 % des Français souffrent du dos;
  • -30 % des enfants âgés de 7 à 17 ans se plaignent de douleurs du dos;
  • -les douleurs vertébrales et rhumatismales représentent en France la troisième dépense de santé;
  • -par an, 13 millions de journées d’arrêt de travail sont liées à des problèmes de dos.

Chez le sportif 

La non progression ou la baisse des performances malgré l’entraînement, ainsi que de nombreux incidents à répétition du sportif sont, la plupart du temps en rapport avec un déséquilibre du corps dans l’espace.

Les chiffres sont éloquents 

Le mal au dos empoisonne la vie des français et des sportifs. Cet état de fait est le résultat des traitements purement symptomatiques habituellement proposés et de la méconnaissance totale des systèmes de régulation du système postural.
La composante mécanique des douleurs, de l’arthrose ou des déformations vertébrales n’est que  que rarement prise en compte.
Le déséquilibre du corps dans l’espace est générateur de contraintes (forces) anormales sur les éléments qui constituent l’ensemble de la colonne vertébrale (ossature, disques intervertébraux, ligaments, musculature de soutien).
Ce sont ces contraintes, qui à la longue, interviennent dans l’apparition des douleurs, des raideurs et participent à la formation de l’arthrose.
La cause réelle est donc habituellement mécanique.
Le responsable de ces pathologies : ce système déréglé par les informations anormales issues de ses informateurs (ou capteurs) périphériques : le pied, l’œil, les dents, la peau, etc…
Le but de la posturologie sera d’apporter un traitement, non plus du symptôme (douleur), mais de la cause, en reprogrammant ce système à partir de ses capteurs déréglés.
Les derniers travaux faits en neuroscience nous montrent que la régulation de l’équilibre du corps dans l’espace ne dépend pas exclusivement de l’oreille interne, comme on l’a longtemps cru, mais surtout des autres capteurs du système avec en tout premier lieu :  -le pied et l’œil.

BON PIED, BON ŒIL…

Ces deux éléments constituent les entrées primaires du système, toute perturbation de l’appui au sol ou de la convergence oculaire, aura des répercussions sur l’ensemble postural.
Le dérèglement de ces capteurs est extrêmement fréquent et passe, la plupart du temps, inaperçu.
Si le pied et l’œil sont les causes principales et les plus fréquemment rencontrées de déséquilibre, ce ne sont pas les seules.
En effet, d’autres capteurs peuvent intervenir dans le déséquilibre postural :
  • la peau (certaines cicatrices),
  • l’appareil manducateur (dents, muscles, articulations),
  • les muscles, etc…

CROQUER LA VIE À PLEINES DENTS…

Un autre capteur méconnu :
  • les dents,
  • les muscles
  • et les articulations de la mâchoire ;
Les déséquilibres de l’occlusion dentaire provoquent des cervicalgies, des céphalées, des vertiges, des bourdonnements, des douleurs nocturnes ou matinales, etc…

À FLEUR DE PEAU…

La peau est aussi un élément du système postural et certaines cicatrices peuvent provoquer sur le système des informations aberrantes (rotation du bassin et des vertèbres lombaires, par exemple.).
Parfois les premières douleurs ont pu débuter ou se renforcer dans les suites d’une intervention chirurgicale.
A partir du moment où le système tonique postural est déréglé par les informations anormales d’un de ses capteurs, le déséquilibre apparaît et avec lui son cortège de troubles.
Ce système est donc capable de fonctionner dans son déséquilibre, mais il est incapable de se corriger seul; voilà pourquoi tant de patients présentent un déséquilibre postural (plus de 80 %).

QUELQUES EXERCICES SIMPLES POURRONT VOUS PERMETTRE DE VÉRIFIER SI VOUS ÊTES SUSEPTIBLES DE BÉNÉFICIER D’UN TRAITEMENT DE POSTUROLOGIE CLINIQUE.

1/ Placez-vous debout devant un grand miroir :
– une épaule est-elle plus haute que l’autre ou plus en avant ? Réponse normale : non 
– placez vos mains sur vos hanches, sont-elles au même niveau ? Réponse normale : oui
– une hanche est-elle plus en avant ? Réponse normale : non
– de profil vos épaules et vos fesses sont-elles sur un même plan ? Réponse normale : oui
2/ Placez-vous successivement sur un pied puis sur l’autre :
– la sensation d’appui est-elle symétrique et identique sur les deux pieds ? réponse normale : oui
3/ Placer la pointe d’un stylo à bille à 25 centimètres de la racine de votre nez, avec l’autre main cachez successivement un œil puis l’autre de façon repétée :
– si, en découvrant l’œil, vous avez l’impression que le stylo se déplace : c’est anormal.
La posturologie est une technique d’avenir ; ce n’est pas une nouvelle Médecine, mais une nouvelle façon d’aborder la médecine en essayant le plus possible de traiter des causes.

UNE NOUVELLE MÉTHODE DE DIAGNOSTIC, UN NOUVEL ARSENAL THÉRAPEUTIQUE 

Apprendre à analyser le système postural, à retrouver le ou les différents éléments déréglés, savoir les corriger et reprogrammer l’ensemble : voilà le but de la posturologie moderne.
Le posturologue devra :
  • interroger ses patients, les examiner, faire le diagnostic du type de déséquilibre et retrouver le, ou les capteurs déréglés;
  • reprogrammer l’ensemble en traitant les causes, chaque fois que cela est possible.

La recherche a porté sur la mise au point de traitements attaquant les problèmes à la base : au niveau des causes et non plus des symptômes. Nouveaux, simples, atoxiques, non invasifs, d’application facile, autant de termes qui les caractérisent, avec pour corollaire une psychologie positive de la part du patient.

article_dr_bricot_posturologie-santedesiles
Pour tout renseignement concernant la posturologie contacter le C.I.E.S. (Collège international d’étude de la statique).
Docteur Bricot Bernard

 

 

 




Article précèdent

CheeseCake coco, à savourer !

Article suivant

Khôl et eyeliner pour un maquillage parfait !

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, vos Webmédias santé & bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs !
www.santedesiles.com / www.santedesiles.tv

Santé des Iles, le bien-être à l'état pur !
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles