Jho, la marque qu’on adore déjà !

Couv_jho_onladoredeja.santedesiles

Juste et Honnête, c’est le credo de Jho et de ses deux fondatrices : incubée par Imagination Machine, fondé par Rob Spiro, entrepreneur à succès de la Silicon Valley, Jho est une start-up nantaise créée en 2018 par Coline Mazeyrat et Dorothée Barth, pour que « Juste et Honnête » ne soit pas qu’une philosophie mais un mode de consommation. Et on leur dit merci, c’est sûr qu’on va adorer ça !

 

Tout est parti d’un scandale !

En 2016, des blogueuses et journalistes alertaient sur la composition des tampons hygiéniques fabriqués à base de cellulose blanchie au chlore et qui contiennent des traces de pesticides, de phtalates, etc. Autant de produits toxiques qui seraient proscrits dans un gel douche ! Les serviettes hygiéniques, quant à elles, contiennent des absorbants dérivés du pétrole.

Les fabricants n’étant soumis à aucune obligation de transparence sur la composition de leurs produits, les consommatrices ne se doutent pas du danger de leurs composants. Or les produits d’hygiène féminine sont des produits de première nécessité, que les femmes sont contraintes de racheter chaque mois. Pour changer les règles, Jho a décidé de prendre le contre-pied des grandes marques sur tous les points.

Des produits sains

Les produits Jho sont fabriqués avec du coton bio, et juste du coton bio. Tout aussi efficace que la cellulose blanchie au chlore, mais sans danger pour la santé des femmes.

Un mode de distribution facile et adapté

Les produits Jho seront distribués sur le site de la marque, pour un achat ponctuel et/ou par abonnement. Les clientes recevront chez elles les produits dont elles ont besoin. Quoi de plus logique pour une contrainte qui revient chaque mois ?

Des produits solidaires qui redonnent un sens à l’achat de ces produits de première nécessité

Les règles sont une contrainte pour la majorité des femmes, et le fait de devoir acheter chaque mois des protections hygiéniques est parfois vécu comme une injustice surtout par les femmes les plus démunies.

Ainsi pour chaque boîte achetée, Jho redistribue des produits d’hygiène à des femmes dans la précarité via « Gynécologie sans frontières«  qui travaille auprès des femmes migrantes dans le Nord de la France, et « W4″ qui soutient les femmes des camps de réfugiés du Nord Cameroun, où l’absence de protections empêche les filles d’aller à l’école, et les femmes de travailler.

W4 fait aussi un travail de sensibilisation et de pédagogie auprès des populations du nord Cameroun où les femmes sont très stigmatisées pendant leurs règles.

 



Article précèdent

Colorations bio : c'est dans l'hair !

Article suivant

Natural beauty by AnneMarie !

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, vos Webmédias santé & bien-être de la Caraïbe et des Iles !
www.santedesiles.com / www.santedesiles.tv

Santé des Iles, le bien-être à l'état pur !
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles

Pas de commentaires

Laisser une réponse