Black Moz, l’artiste 

Jeune auteur, Black Moz écrit depuis quelques années pour des artistes Soul et Rnb, il s’est lancé dans le rap et le slam il y a 8 ans à Montréal, après avoir été séduit par les textes de Grand Corps Malade, Kery James et Youssoupha. Au départ, l’écriture représentait pour lui un exutoire et au fur et à mesure, ses textes ont plu à son entourage et conquis ses premiers fans.

 

De l’écriture au rap

Pour Black Moz, la relation avec l’écriture s’est créée lorsqu’il était encore au collège, dans sa ville de Sevran en banlieue Parisienne. Amoureux de poésie, il essayait alors d’imiter de grands poètes comme Maupassant ou Verlaine. A l’âge de 10 ans, un de ses récits a même été publié dans le journal « Libération » dans le cadre d’une campagne de son école contre le racisme.

Sa plume et sa façon d’associer les mots avait alors déjà fait mouche auprès de son instituteur de l’époque, qui, émerveillé, avait tout fait pour faire publier son récit poignant. Jusqu’à l’âge de 26 ans, il continue à écrire pour lui et sa poésie devient au fil des mots, l’exutoire d’une vie pas comme les autres…

C’est lors de ses études au Canada, qu’un de ses amis découvre un de ses textes et réussit à le convaincre de s’inscrire à un concours d’auteurs organisé par une université de Montréal. Black Moz remporte le concours avec brillance et cette distinction va tout déclencher, le révélant au grand public !

Aujourd’hui il revient avec un nouvel album qui en surprendra plus d’un « L’enfant de l’Alima ». Black Moz affirme davantage son côté “rêveur et engagé” et nous entraîne dans un mélange Hip Hop/Soul, qui donne à cet album une couleur unique en son genre. Non le Rap n’est pas Mort ! Et la plume imagée de Black Moz vous démontrera qu’en plus de s’écouter, elle se regarde.

Black Moz en dates

2011 : Il réalise un premier album intitulé “l’insoupçonnable”, qui lui permet d’avoir une certaine notoriété sur la scène Slam Parisienne.

AVRIL 2012 : Black Moz est retenu pour le festival d’auteur “Nos States“ présidée par le Cinéaste, Réalisateur et Producteur américain Richard DAILEY, qui met en avant la culture urbaine. 

OCTOBRE 2012 : Black Moz est sélectionné pour le festival d’auteur « Lil Auteur » organisé par la ville des Lilas et par l’association “L’air De Dire“.

2013 : Il crée son propre Label appelé PALTAN FAMILY RECORDS. Il produit alors son 2ème album toujours aussi surprenant ”On ne vIt qu’une fOIS”. Un album dans lequel nous voyageons entre plusieurs sonorités : Soul, Jazz, Rnb, Hip hop et Africaines.

22 FÉVRIER 2014 : Le son “Mama Love“ de Black Moz est sélectionné pour apparaître sur la compile Canadienne “Fro“ réunissant la crème des artistes de la culture urbaine de Montréal. Il est invité pour cette occasion, à venir faire une prestation au musée des Beaux Arts de Montréal.

15 AVRIL 2014 : Black Moz se voit proposer par le ministère de la Justice ainsi que la PJJ, un contrat pour donner des cours et ateliers d’écriture à des enfants de 10 à 18 ans, dans des écoles d’Ile de France et des résidences pour jeunes en difficultés sociales

2015 : Il revient avec un nouvel album qu’il a choisi d’appeler “envOLe tOI”. Une compil de titres encore plus aboutis, qui est le symbole même de l’évolution de l’artiste : un savoureux mariage de rythmes, de mélodies et une plume toujours aussi envoûtante.

AVRIL 2016 : Création de la Marque Black Moz Brand avec la directrice artistique Sophie Bigo. Une marque inspirée de la musique de l’artiste. (Vente de Vêtement Et de produits dérivés) www.blackmozbrand.com

JUIN 2019 : BLACK MOZ Slam pour le Groupe Crédit Agricole qui fait appel au rappeur pour sa nouvelle publicité destiné aux jeunes : « C’était un mariage naturel entre un groupe et un artiste qui partagent les mêmes valeurs », DG du groupe.

FEV 2020 : EP « Black Yhum » qu’il réalise avec la chanteuse YHUM et produit par L’illustre DJ SEEQ. Un projet de 6 chansons dans lesquelles les deux artistes vont mettre en symbiose leurs univers respectifs. Ce qui donne des morceaux surprenant comme « How To Say Goodbye » (sortie en mai 2019)

COURANT 2020 : 4ème Album “L’Enfant de l’Alima” Ce titre est un clin d’œil au livre “Sur les Rives de L’Alima” écrit par son défunt père, l’homme politique Antoine Ndinga Oba. Black Moz présente cet album comme “la bande originale” de sa vie. Il y intègre ses différentes influences allant du Hip Hop, de la Soul, à la musique Africaine. Grâce à cette œuvre originale, l’artiste a voulu associer le Fond, le Flow et la Fraîcheur, tout en gardant une belle dose de folie.

The brand en images

Après 3 albums, 2019 accueille le nouvel opus de l’artiste qui associe Hip Hop, Soul et musique Africaine. C’est aussi l’année du développement de la marque Black Moz brand by Sophie Bigo.

Crédit texte et photos : Black Moz 




Article précèdent

Recette de Noël à déguster

Article suivant

Manger sain et bien vivre les fêtes

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, vos Webmédias santé & bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs !
www.santedesiles.com / www.santedesiles.tv

Santé des Iles, le bien-être à l'état pur !
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles

Pas de commentaires

Laisser une réponse