A bas violences !

Ca fait déjà trop longtemps que ça dure et que rien ne bouge, alors que partout des gens meurent pour leur couleurs de peau ou leur religion. A la rédaction on a choisi de prendre la parole pour tout.es ces hommes, femmes et enfants dans le monde. Cessons de fermer les yeux et sans violences agissons pour dire stop au racisme partout et pour tou.te.s !

 

Les bavures et violences policières quelque peu recensées dans le monde :

En France, il existe des lois pour protéger les citoyen.ne.s et malgré cela on constate de plus en plus de dérives de la part des forces de l’ordre. Amnesty International a mené une enquête en 2009, où déjà ils titrés « des policiers au-dessus des lois ». L’affaire Adama Traoré entre autres, montre qu’il est grand temps de demander à nos dirigeants de prendre des mesures qui s’imposent et de cesser toutes impunités. 

Pour les outremers, la situation est extrêmement tendu selon les départements et territoires, sachant que le taux de chômage et de ce fait la délinquance ne cesse de progresser. De plus, les populations locales se voient confrontées à des forces de l’ordre venant du continent, donc totalement ignorantes ou presque, des us et coutumes de chaque iles. Ne serait-il pas judicieux d’encadrer et de former localement, afin de permettre une gestion différente et de ce fait permettre une meilleure intégration des forces de l’ordre.

Aux Etats-Unis, c’est malheureusement bien différent et les afro-américains sont victimes de la barbarie humaine, qui se croyant au-dessus des droits fondamentaux de chaque individu, tabasse et tue juste sans aucun remords. En ces temps troublés par la mise à mort de George Floyd, avec ce terrible constat que le combat ne fait que commencer.

Concernant l’Europe, les bavures policières sont traitées différemment pour chaque état membre et l’on se demande si une des solutions ne serait pas d’instaurer une législation commune, afin de contrôler et ainsi limiter le nombre de cas recensés. Car n’oublions pas, que derrière ces chiffres on parle bien d’hommes ou de femmes et d’adolescents ou d’enfants.

Quant aux autres pays du globe, il va de soi que dans la majorité des pays dirigés par une dictature, les bavures et violences policières sont malheureusement le quotidien des populations concernées. Et lorsqu’il n’y a pas d’état souverain, la religion prend le dessus et les répressions sont d’autant plus violentes au nom de Dieu.

Il est grand temps que tout cela cesse, mais le combat ne fait que commencer et il va falloir nous unir de patience et surtout de paix. Oui, parce qu’il n’y a aucun combat qui se gagne avec les armes de la violence et que trop de morts sont déjà là. A nous citoyen.ne.s du monde de relever ce défi et de faire à notre humble mesure, un monde meilleur pour les générations à venir.

 » Les hommes sont les membres d’un même corps. Ils furent créés à partir de la même essence.
Si le destin revenait à faire souffrir l’un d’eux, les autres membres ne connaîtraient pas le repos.
Toi que le malheur des autres laisse indifférent, tu ne mérites pas d’être appelé homme.  »
Saadi, poète Perse.

Source texte et photo : La rédaction / Pexels




Article précèdent

Subir ou agir, talents émergents !

Article suivant

Ségur de la santé, intox ?

Rédaction Santé des Iles

Rédaction Santé des Iles

Santé des Iles, le web média Santé & Bien-être de la Caraïbe et d'ailleurs...
Suivez-nous sur les réseaux @SanteDesIles #santedesiles
www.santedesiles.com // www.youtube.com/santedesiles